Lettre ouverte aux adhérents de l’Amicale Laïque

1978 / 2018 : Notre association fête cette année son 40ème anniversaire. Mais pourra-t-il y avoir
un 50ème anniversaire ? En effet, les menaces qui pèsent sur les associations n’ont jamais été
aussi fortes qu’aujourd’hui.

Pour preuve, je veux citer un extrait du communiqué de presse publié le 12 septembre dernier par le
Comité Olympique et Sportif de la Haute Vienne :
« Le désengagement de l’Etat, associé aux diminutions des subventions locales, va mettre en
difficulté les finances d’une grande majorité des associations sportives qui ne pourront plus
accomplir leur rôle social (insertion, cohésion, intégration, tolérance…)
La privatisation du sport, qui semble être l’orientation de l’Etat, va avoir des conséquences
désastreuses. Cela signifie la fin d’une couverture territoriale, avec des zones sans aucune pratique
d’activité physique et sportive. Ce sont les zones rurales et les quartiers qui seront les plus pénalisés,
soit par les coûts et les temps de déplacement, soit par des offres de pratiques sportives qui dépassent
les possibilités financières des familles. »

Ce qui est vrai pour les activités sportives l’est aussi pour les activités culturelles. A noter qu’un
premier coup avait porté à la vie associative l’année dernière avec la diminution drastique du nombre
des emplois aidés majoritairement employés par les associations.

Que cela peut-il signifier pour l’Amicale ?
L’année écoulée, l’association a proposé pas moins de 18 activités qui ont regroupé 560 adhérents.
Le budget de l’association se situe autour de 89 000 € 00 pour un résultat légèrement excédentaire de
1 400 € 00 ; le montant des subventions publiques (Mairie, Conseil Départemental, Etat par le biais
du CNDS) s’est élevé à 6 630 € 00 (soit 7,50 % du total des recettes), somme indispensable à
l’équilibre des comptes.

Alors oui, l’avenir de notre association et, à travers elle, la vie et le maintien des différentes sections
(donc des activités que vous pratiquez) est en danger.

Pour reprendre la conclusion du communiqué de presse du CDOS :
« Bénévoles et licenciés des clubs il nous faut rester vigilants et prêts à montrer que nous
tenons à nos valeurs qui sont celles de notre République. »

Vos dirigeants sont disposés à se mobiliser pour défendre ces valeurs, mais seuls nous ne pourrons
rien, aussi je fais appel à tous les adhérents pour faire entendre leur voix.
La participation du plus grand nombre à l’Assemblée Générale de l’Amicale, le samedi 6
octobre, Complexe des 2 Rivières, salle Vienne, à 18 heures 30, est le moyen de prouver votre
attachement à votre association (même si vous connaissez mieux ses sections et qu’elle vous
apparaisse comme une entité un peu lointaine).
C’est le moment de se retrouver, tous ensemble, pour montrer que nous sommes décidés à agir
pour promouvoir une certaine idée de la vie associative, de la vie en société tout simplement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *